Socio-Esthétique, une vocation

Le jour où tout a commencé...
 

Après un cursus scolaire classique, lors du choix de mon orientation professionnelle, j’hésitais entre le social et le médical. Puis j’ai découvert le métier d’esthéticienne. Je connaissais une responsable d’institut, qui m’a accueillie dans son entreprise et m’a permis d’observer le travail de ces professionnelles de la beauté pendant plusieurs jours. Grâce à cette expérience, j’ai pu voir ce qu’était réellement ce métier, avec les avantages et les inconvénients.

Cela m’a plu et je me suis inscrite dans une école privée pour faire un CAP Esthétique en 2 ans après la 3ème. Lors de ma première année, je me suis rendue au Congrès des Nouvelles Esthétiques Spa à Paris, où un stand m’a interpelée. C’était celui du CODES (Cours D’ESthétique à option humanitaire et sociale). J’ai pu discuter avec les membres de cette association qui m’ont présentées le métier de socio-esthéticienne et la formation correspondante. C'est à ce moment que j'ai su : c’était CE métier que je voulais exercer… Il réunissait l’esthétique, le social et le médical, dans une pratique bien spécifique. Ce métier était fait pour moi et il est ensuite devenu mon objectif…

Nous étions le 30 Mars 2008.

​Un métier qui ne m’a plus jamais quittée...

Suite à cette rencontre, j’ai fait quelques recherches sur le CODES et la socio-esthétique. Pour être admise dans cette formation, il était exigé d’avoir au minimum de 2 ans d’expériences en institut de beauté. Afin de les justifier, j’ai effectué mon BP Esthétique en apprentissage entre Juillet 2009 et Octobre 2011.

Étant plutôt attirée par le secteur médical, je souhaitais acquérir des connaissances et un savoir-faire liés à ce milieu. C'est pourquoi j'ai passé le concours d’aide-soignante à Laval en 2012 où j’ai été admise. Je suis entrée en formation après une expérience de 6 mois au Centre Hospitalier d’Évron. Durant cette année, j’ai appris et adopté un jargon spécifique à ce milieu et il est aujourd’hui plus facile pour moi d’intégrer les équipes soignantes puisque l’on parle le même "langage ”.

Après ces expériences, j'ai intégré en Septembre 2013 la formation du CODES de Tours (inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles depuis 2007). Tout au long de ce cursus, j’ai été confortée dans l’idée que je me faisais du métier. En accord avec mes valeurs et la manière dont je souhaite travailler, je peux pratiquer l'esthétique au bénéfice de personnes fragilisées dans les secteurs social et médical.

Plus qu’un métier, une véritable vocation…

Lors des stages effectués durant la formation, j’ai rencontré des socio-esthéticiennes, des professionnels de la santé et/ou des bénéficiaires... J’ai eu beaucoup de compliments sur les interventions que je réalisais et des encouragements sur mon projet professionnel, à savoir importer la socio-esthétique en Mayenne. Cela m’a incitée à continuer pour me réaliser dans ce métier. Aujourd’hui, première Mayennaise ayant obtenu ce Titre, je suis épanouie dans ma pratique professionnelle et en accord avec ce que j’aimerai être.

Plus qu’une profession, c’est devenu un dessein. Aujourd'hui, je m’accomplis pleinement grâce l'accompagnement que je propose.

Conseil en Image
Conseil en Image
Conseil en Image
Atelier Soin des Mains
Atelier Soin des Mains
Atelier Soin des Mains
Atelier Soin des Mains
Atelier Maquillage
Atelier Maquillage
Atelier Maquillage
Atelier Maquillage
Séance Individuelle, soin du visage
Séance Individuelle, soin du visage