Présentation de la profession

Le Titre de Socio-Esthéticienne

La Socio-Esthétique est une spécialisation du métier d’esthéticienne qui s’adresse uniquement aux professionnelles déjà qualifiées par les diplômes d’états en esthétique (CAP, BP, BTS...). Le titre de Socio-Esthéticienne m’a été délivré par l’école du CODES (Cours D’Esthétique à option Humanitaire et Sociale) situé à Tours. Centre de référence qui existe depuis 1979 et qui ne cesse d'enrichir sa formation.

Son titre est protégé par la loi (article 433-17 du Code Pénal) qui incrimine l’usage sans droit d’un diplôme officiel ou d’une qualité dont les conditions sont fixées par l’autorité publique. Cette mesure vient renforcer la réglementation des diplômes d’État d’Esthétique (loi 96- 603 du 5 juillet 1996 relative au développement et à la promotion de l’artisanat…).

De plus, il est inscrit dans le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP), est certifié par l’Etat. Cette profession est également reconnue parmi les soins de support, depuis le 1er Plan Cancer en 2003, (mesure n°42) et a dernièrement obtenue son référentiel officiel au sein de l’AFSOS (Association Francophone des soins Oncologiques de support).

Aujourd’hui, les professionnels de l’aide médicale et sociale s’accordent à reconnaître la nécessité de faire appel à des professionnels de la socio-esthétique pour assurer une prise en charge globale des personnes et permettre une véritable interdisciplinarité.
 

Un métier aux compétences spécifiques


La Socio-Esthétique est véritablement différente de l’esthétique classique que l’on trouve en institut. C’est une démarche axée sur le "prendre soin", qui est avant tout non commerciale, avec une gratuité des soins pour les bénéficiaires et une absence de vente durant les séances. C’est avant tout une méthode d’accompagnement et de réhabilitation des personnes ou fragilisées par la vie* qui s’inscrit dans les projets d’établissements ou projets associatifs. La plus grande différence entre ces 2 professions est la pratique de la Socio-Esthétique, qui est fondée sur un rapport à l’être et non au paraître. Elle se base sur une approche corporelle globale. Elle n’est pas seulement l’application de soins esthétiques traditionnels. Grâce à une expertise technique et des soins adaptés, la Socio-Esthéticienne est apte à intervenir auprès de personnes en souffrance.

 

L’accompagnement peut être proposé aux nourrissons, enfants, adolescents, adultes et personnes âgées, aux femmes comme aux hommes. Il peut se faire en séance individuelle ou en atelier collectif (8 personnes maximum).

* Atteinte de leur intégrité physique (maladie, accident, vieillesse, …), psychique, ou en détresse sociale (chômage, détention, …).

 

Une discipline au cœur de l’accompagnement

 

L’objectif est de privilégier les dimensions sociales, humaines et psychologiques du soin pour permettre une expression de soi à travers le vécu corporel des séances. Elle possède comme support de soin le corps et comme outil principal le toucher. Cette discipline repose sur une éthique médicale qui respecte les principes de bienveillance, d’empathie et de compassion.


La socio-esthétique participe à :
 - Un accompagnement corporel de la souffrance et de la douleur par l’écoute et le toucher pour un mieux-être.
 - La reconstitution de l’image de soi et donc de l’estime de soi et la dignité.
 - La resocialisation des personnes.

 

La socio-esthétique vue par La Douce Parenthèse d'Amandine

 

Recevoir une séance en socio-esthétique lors d’une Douce Parenthèse permet donc de prendre soin de soi, de son corps et de son "âme", de retrouver un peu de confort et de réconfort. Au-delà des soins qui permettent de partager un instant de bien-être, les conseils donnés sont axés sur la prévention santé. Cette approche apporte un moment d'évasion aux personnes qui en bénéficient.

Télécharger les compétences de la socio-esthéticienne